Les Bleachers Creatures

Bleachers Creatures

Les fans absolus de l’équipe de baseball de New York

Alors qu’il assistait tranquillement à un match des New York Yankees, soda dans une main, hamburger dans l’autre et casquette NY vissée sur la tête, l’épicier Jean-Charles a remarqué un groupe de fans de l’équipe situé dans la section 203 des gradins du Yankee Stadium.
Il a donc, armé d'un loupe et de son ordinateur, mené son enquête pour en savoir plus !

Qui sont-ils ?

Ces fans invétérés de l’équipe de baseball phare de NYC, ce sont les Bleachers Creatures !
Leur création daterait au début des années 80, autour d’un certain Ali Ramirez, qui faisait sonner une grosse cloche pour lancer les applaudissements des supporters.
Ils sont présents à chaque match à domicile, qu’il pleuve, qu’il vente, que le match soit important ou non.
Ils font partie intégrante du Yankee Stadium, au sens propre : il y a une plaque pour le premier des Creatures, Ali Ramirez, mort en 1996 sur le siège qu’il avait l’habitude de prendre.
Leur nom vient du fait que les sièges du stade (l'ancien stade) étaient en bois et blanchissaient à force d'être exposés au soleil, en Anglais "Bleached by the Sun".

Le Roll Call

Quelques années après leur création « officielle », ils se sont mis à scander le nom de chaque joueur de l’équipe sur le terrain au début des matchs à domicile (mais aussi lors d’actions importantes dans le match). Les joueurs de baseball répondent en leur faisant un signe à la fin de la « clameur ». C’est ce qu’on appelle le Roll Call.
Ce qui amusant avec le Roll Call, c’est que chaque joueur y répond d’une manière différente, certains montrent leurs muscles, d’autres saluent leurs fans...
Bien entendu, le Roll Call est réservé aux Yankees, les joueurs adverses reçoivent un tout autre traitement !
Imaginez un peu si ils avaient été là au temps de Babe Ruth !!!

L’accueil glacial des équipes adverses

Les mots d’oiseaux fusent, surtout quand on joue pour les Red Sox ou les Mets – grands rivaux des Yankees-!
Ils rivalisent d’imagination pour se moquer des joueurs adverses, allant même jusqu’à apprendre le Japonais pour déstabiliser Ichiro Suzuki.





En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour vous actualiser votre panier et réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus
J'accepte
Produit ajouté au comparateur