MANGER LOURD – EPISODE 8

Emblèmes des charcuteries juives de la Côte Est, les viandes fumées sont une vieille spécialité européenne, américanisée après avoir été adaptée en sandwich. Américain aux origines européennes, le rappeur Wiki est un peu comme un Smoked Meat Sandwich. Juteux et saumuré ? Non, new-yorkais du pain jusqu’à la sauce.

WIKI

Achetez 600 grammes de viande chez le boucher, au choix :

Du pickelfleish : de la poitrine de bœuf bien grasse, qui a été mise en saumure avant d’être cuite à la cocotte.

Du pastrami : de la poitrine de bœuf, mise en saumure, cuite en cocotte puis fumée et pressée. Elle est plus épicée, aillée et poivrée que le pickelfleish

De la smoked meat classique, plutôt bœuf mais dinde ou veau font l’affaire.

Vous pouvez coupler les viandes entre elles, la seule règle à respecter est d’avoir 600 grammes de tranches couper très finement. Si votre boucher n’est ni alsacien, ni turque, ni juif, tentez votre chance à l’hypermarché.

Réchauffez vos tranches de viande 1 bonne minute au four micro-ondes.

Taillez 2 pommes vertes en fines juliennes. Faites les baigner dans 1 cuillère à soupe de jus de citron et 1 cuillère à café de piments d’Espelette.

Faites griller 8 tranches de pains. Pain de seigle, pain de campagne ou pain de ménage, optez pour un pain coupé en grandes tranches épaisses.

Tartinez abondamment, sur un seul côté, chacune de vos 8 tranches de pain grillé, avec de la sauce Hot Dog Relish, ou un combo de moutarde J.R.’s Main Events et de pickles Heinz à hamburgers.

Couvrez quatre tranches de pain avec de la viande et de julienne de pommes. Rajoutez du cheddar, en tranches que vous laisserez fondre sur la viande encore chaude, ou en spray Easy Cheese pour les plus pressés. Recouvrez avec les quatre tranches restantes, côté tartiné toujours vers l’intérieur.

C’est mauvais pour les artères, donc forcément absolument délicieux. Votre Smoked Meat Sandwich se couplera à merveille avec de grands cornichons casher et l’écoute de No Mountains In Manhattan de Wiki, un album qui plonge tellement dans New York qu’on en sort avec les baskets sales et l’envie d’aller s’acheter une canette à l’épicerie du coin.

illustration : Ivan LaVague

 

MANGER LOURD – EPISODE 7

Véritable institution américaine, la Pecan Pie accompagne tous les grands évènements de l’année, de Thanksgiving à Noël en passant par les Finales NBA. Une recette traditionnelle et conviviale, comme la musique de ce bon YoungBoy Never Broke Again.

NBA (1)

Dans un saladier, mélangez 300 grammes de farine, 150 grammes de sucre en poudre, 150 grammes de beurre mou découpé en dés, 2 oeufs et une pincée de sel.

Pétrissez langoureusement jusqu’à obtenir une jolie boule de pâte bien lisse, et laissez reposer la belle, une heure au calme sous un drapeau de la Louisiane (ou un torchon de cuisine).

Une fois votre pâte bien calme et reposée, étalez-là à l’aide d’un rouleau à pâtisserie bien fariné.

Placez la pâte dans votre plus beau moule un tarte, en l’aplatissant bien au fond et sur les bords. Remisez votre moule au réfrigérateur, et faites préchauffer votre four à 190° Celsius.

Gardez une petite trentaine de noix de pécan entières d’un côté, et écrasez-en pour environ 200 grammes d’un autre.

Dans un saladier, mélangez 50 grammes de beurre, 85 grammes de sucre brun à la mélasse, 4 oeufs et 1 cuillère à café d’extrait de vanille. Recouvrez de 175 grammes de sirop d’érable Aunt Jemina, et ajoutez-y vos 200 grammes de noix écrasées.

Mélangez, et versez délicatement sur votre pâte. Déposez vos noix de pécan entières sur le dessus, en spirale ou en dessinant le logo NBA, selon votre préférence.

Laissez cuire 35 minutes au four, en recouvrant la tarte de papier d’aluminium pour les 10 dernières minutes.

A déguster tiède, votre Pecan Pie s’accompagnera à merveille d’une boule de glace vanille, d’un verre de Fanta Peach et d’une écoute de l’excellent A.I. YoungBoy.

Bon Apple Tea

illustration : Ivan LaVague

 

MANGER LOURD – EPISODE 6

Heureux que les circonstances l’aient piégé dans une vie de malfrat, Roc Marciano attend de finir exilé sur une plage, le corps déformé par ses excès comme Marlon Brando. Pour attendrir sa chair adipeuse, son cocktail de choix est comme ses albums, classique et raffiné. Voici sa recette du « French Connexion ».

Roc

Nos grands-parents ont souvent évoqué cette époque où l’orange était un fruit rare qu’ils ne goutaient qu’une fois l’an à Noël. Imaginez alors à quel point couper un assemblage de distillat d’orange amère et de Cognac dans un cocktail était à la fois un crime et un luxe, réservé aux plus distingués des gangsters français.

Les ingrédients sont bien plus accessibles aujourd’hui, mais leur combinaison est toujours aussi douce, hardie et enchanteresse, l’orange faisant ressortir les notes doucement épicées du Cognac.

Versez 30 millilitres de Cognac et 15 millilitres de Grand Marnier dans un shaker avec de la glace. Agitez pour refroidir cette ambroisie.

Filtrez soigneusement dans un verre et dégustez. Si vous souhaitez prendre votre temps, le boire en écoutant le sublime Rosebudd’s Revenge de Roc Marciano par exemple, ajoutez une petite quantité de glace pour préserver la fraicheur de votre cocktail.

A la votre.

Illustration : Ivan LaVague

 

MANGER LOURD – EPISODE 5

Soyons honnêtes, on ne sait pas tous faire l’argent facile et la plupart d’entre nous travaille dur pour obtenir ses Chicken McNuggets. Alors Mozzy a la recette, simple, d’une saltimbocca rapide et pas chère, fourrée de mozza et prête à plonger dans la sauce épicée rouge sang. « Bladadah à la mozza » façon Mozzy, c’est ici, et maintenant.

MOZZYY

Faites préchauffer votre four à 220 degrés.

Saupoudrez de basilic frais 4 belles escalopes de poulet.

Coupez des boules de mozzarella en fines rondelles et déposez-en deux sur chacune de vos escalopes. Recouvrez ces dernières d’une tranche entière de jambon cru, puis roulez le tout comme si vous cachiez un corps à l’intérieur d’un tapis persan.

Placez vos roulés fourrés à la mozza dans un plat  avec couvercle allant au four. Recouvrez-les d’une nouvelle tranche de fromage, salez, poivrez, arrosez le tout de 100 bons millilitres de crème fraiche et de 4 cuillères à café de paprika.

Recouvrez votre plat d’un couvercle et laissez cuire 20 minutes.

Découvrez vos lingots pour les laisser dorer 5 minutes supplémentaires.

A déguster exclusivement avec la Sauce BBQ Sweet Baby Ray’s miel et piment, en écoutant le classique Bladadah, ou 1 Up Top Ahk si vous réalisez cette recette après le 18 Août 2017.

Illustration : Ivan LaVague

MANGER LOURD – EPISODE 4

D’E-40 à Lil Yachty, le brocoli est le légume favoris des rappeurs. Mais celui qui cuisine le mieux ce chou aux mille et une vertus c’est le petit Dieuson Octave, enfant le plus sain du rap actuel. Pour apprécier dans les meilleures conditions possibles le plus bel album de 2017, voici la recette du « ragout de brocolis piquants » à la Kodak Black.

KODAK

Coupez 2 oignons en petits cubes, émincez finement 4 gousses d’ail et râpez 30 grammes de gingembre frais. Remisez le tout par-devers vous.

Faites bouillir dans l’eau 500 grammes de brocolis découpés en fleurettes, accompagnés d’un quartier de citron jaune comme le sourire d’un corsaire. Après 2 minutes, laissez tremper vos brocolis dans l’eau froide.

Faites revenir les oignons dans l’huile d’olive, salez, poivrez. Après 5 minutes, ajoutez l’ail, le gingembre puis 1 cuillère à café de coriandre et 2 à 3 cuillères à café de piment de Cayenne moulu. Laissez cuire 5 minutes supplémentaires avant d’ajouter 400 grammes de tomates pelées. Mélangez, assaisonnez à votre convenance et laissez réduire à feu doux pendant une douzaine de minutes.

Ajoutez vos brocolis bouillis, mélangez et faites revenir 10 minutes.

Bien colorées et croustillantes, dégustez cette verdure piquante au bord de l’océan, avec un poisson blanc, un verre de rhum et le magnifique Painting Pictures de Kodak Black.

illustration : Ivan LaVague