Philthy Rich « Sem God »

171117-philthy-rich-album-cover-e1510898743583

En rachetant des productions de Zaytoven vieilles de plus de dix ans et en entretenant une hygiène de vie catastrophique, Philthy Rich continue de se prendre pour le Radric Davis d’Oakland. En vrai, les deux n’ont pas grand chose à voir, mais avec son remake de Bitch I Might Be, Philthy a réussi à rendre Gucci nostalgique. Pendant que Yhung T.O., le crooner de SOBxRBE modernise cette vieille tambouille, le Trap God ressort un flow d’un temps où on ne l’appelait pas encore Trap God. Confirmation que 100% des meilleures performances de Gucci Mane depuis sa rédemption ont été réalisées en dehors de ses propres albums.

Around (Feat. Yhung T.O. & Gucci Mane)

Mais le vrai grand moment de Sem God, ce dernier album en date de Philthy Rich, c’est 24 Hours, réunissant la fine fleur du gangsta rap mondial. Le résultat final n’est pas complètement à la hauteur du casting, mais si vous suivez ce qu’il se passe à Détroit, vous savez qu’avoir Payroll et Peezy sur une même chanson est un événement rare que chaque pacifiste sur Terre doit chérir. Bravo Philthy Gandhi.

24 Hours (Feat. Payroll Giovanni, Peezy & Mozzy)

Le reste de l’album n’est pas indispensable, (à part peut-être l’apparition posthume de Bankroll Fresh) mais est disponible en stream et sur iTunes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>